GNCC


EN QUÊTE D’ÉMOTIONS FORTES

Landon Wolfe, coureur de l’écurie Can-Am et champion VTT 2019 de la GNCC en classe 4x4 Pro

Landon Wolfe a consacré la majeure partie de son adolescence à perfectionner ses techniques de course hors route au sein de la série Grand National Cross Country. Wolfe, 25 ans, vient tout juste de remporter le troisième championnat GNCC de sa carrière, raflant le titre 4x4 Pro ATV 2019. Le pilote originaire de Glenville, en Pennsylvanie, a grimpé pour la première fois sur le podium du GNCC il y a 10 ans grâce à une troisième place obtenue dans la course de première année sur deux roues, la « First Year Racer ». Il a connu le succès un an plus tard, lorsqu’il a commencé à piloter sur quatre roues et qu’il est revenu chez lui avec le titre des 16-19 ans, classe VTT C. L’année d’ensuite, Wolfe est passé à la division VTT de classe collégiale B des 16-21 ans et a de nouveau remporté un titre.

Wolfe a depuis participé à des courses sur quatre roues et sur moto deux roues (sur des modèles à combustion et, cette année, sur un vélo de montagne électrique), réussissant très bien au sein des classements Pro-Am et Pro ATV. Mais c’est après avoir signé un contrat avec Can-Am en 2017 afin de concourir en classe 4x4 Pro ATV en 2018 sur un modèle Renegade X xc 1000R, que les choses ont recommencé à mieux aller pour lui. En 2019, non seulement cette course en classe 4x4 Pro sur VTT lui a permis d’augmenter sa crédibilité auprès des partisans de la GNCC, mais cette victoire lui a aussi donné sa place parmi une longue liste de champions de course Can-Am en véhicules 4x4. C’est un groupe de champions remarquable à intégrer : celui des pilotes ayant hissé Can-Am au sommet des podiums de courses en 4x4 du GNCC depuis 2005. Le nom de Wolfe a rejoint d’autres réputés de la GNCC, comme Buckhannon, Beasley et Cunningham, pour en citer quelques-uns.

Nom : Landon C. Wolfe Âge : 25
Ville natale : Glenville, Pennsylvanie
Marié : Danielle (en août)


Q : Qu’est-ce qui vous a orienté vers la course?

R : Bien avant ma naissance, mon père, Michael, aimait déjà piloter. Une fois que je suis devenu assez grand, j’ai pu commencer à faire plusieurs courses moi aussi. J’ai immédiatement adoré la mentalité de ce sport. Après quelques années passées à participer à toutes sortes de courses sur des véhicules variés, nous avons fini par nous concentrer strictement sur quatre roues, et c’est ce qui nous a menés jusqu’ici.

Pourquoi avoir choisi la GNCC et pas d’autres séries?
La GNCC est une série de course hors route d’élite aux États-Unis, et elle se déroule sur la côte Est, d’où je suis originaire. J’ai commencé par la course de motocross, mais je n’aimais pas tous les arrêts et départs et devoir attendre. Je suis donc mis à participer à des courses hors route locales, et j’ai fini par me retrouver dans les ligues majeures (GNCC).

Est-ce que c’est un avantage de compétitionner sur deux roues et sur quatre roues sur le même parcours ou en général?
Je faisais de la course de motos hors route bien avant de faire de la course de 4x4. En 2008, je me suis blessé au genou, et ça m’a empêché de participer pendant longtemps. Pendant la période de réadaptation, j’ai commencé à faire un peu de quatre roues, parce que c’était moins dangereux avec mon genou abîmé. Mais j’aime encore beaucoup la moto hors route et j’essaie d’en faire chaque fois que je peux. Je pense que piloter une moto peut m’aider à maîtriser mes techniques de VTT, comme manipuler les manettes de gaz et le guidon. Je le fais surtout pour me pratiquer et pour ne pas tomber dans la routine.

Votre approche ou votre carrière ont-elles été influencées par le fait d’être commandité par l’équipe Can-Am?
Can-Am m’a énormément aidé tout au long de ma carrière de coureur. Quand j’ai reçu leur appel en 2017 m’invitant à me joindre à leur équipe, c’était vraiment un rêve qui se réalisait pour moi. Il y a quelques années, j’ai failli mettre fin à ma carrière en raison du manque de soutien. C’était donc merveilleux de pouvoir compter sur la commandite d’une entreprise formidable comme Can-Am pour pouvoir continuer à faire des courses.

Qu’est-ce qui fait que le VTT Renegade de Can-Am est parfait pour courir la GNCC? De quelle façon convaincriez-vous un éventuel acheteur, par exemple?
Le Renegade est la machine suprême pour la GNCC et je pense que les résultats obtenus le prouvent. C’est vraiment incroyable la manière dont un modèle aussi gros et lourd peut se contrôler aussi bien qu’il le fait à la vitesse à laquelle nous allons dans les bois. J’ai eu l’occasion de monter sur des modèles 1000 et 850, et la puissance de ces deux machines est impressionnante. Bien que nous utilisions des pièces de rechange pour répondre à nos besoins spécifiques, les véhicules sont réellement prêts à faire la course directement à la sortie du concessionnaire. Can-Am a construit une machine incroyable.

En quoi piloter un quad sport dans la série GNCC avant de passer au 4x4 vous a-t-il aidé à devenir un meilleur pilote de 4x4?
La course en quad sport et la course en 4x4 sont très différentes sur plusieurs points, mais certaines choses se ressemblent et se transposent sans problème d’une discipline à l’autre. La manière de conduire et la puissance sont totalement distinctes. Par contre, ce que j’ai trouvé le plus difficile est de me sentir à l’aise avec la conduite à 4 roues motrices et la direction assistée. La vitesse des quads sport est un peu plus élevée dans les forêts denses, alors je pense que le plus grand avantage que j’avais à conduire des 4x4, c’était que j’étais mieux habitué à aller plus vite à travers les arbres. Au bout du compte, les deux possèdent quatre roues, alors toute mon expérience sur les quads n’a pas été perdue.

Étant donné que vous avez participé à des compétitions de catégorie professionnelle ce matin et cet après-midi, je pense que vous avez maintenant gagné le respect de vos collègues, non?
Je l’espère!!! (rires) C’est vraiment différent de passer d’une course pro en après-midi à une le matin, alors je sais qu’on en a beaucoup parlé. Je connais des personnes qui ont fait du 4x4 après avoir conduit un quad et qui ont adoré ça. Mais j’ai aussi entendu parler de gens qui ont essayé et qui ont dit que ce n’était pas pour eux. Tout dépend de ce que vous préférez.

Qui est votre mécanicien?
James Reeves, de DeRisi Racing. C’est mon mécanicien de moto à temps plein. James est tout un mécanicien et il me prépare une machine parfaite pour chaque course. C’est certainement l’un des plus grands atouts dans mon équipe et je lui dois beaucoup de mes réussites.

Qui a eu le plus influencé votre parcours de course?
Mon père a eu le plus grand impact sur ma carrière de pilote. Nous faisons cela depuis longtemps et, depuis tout ce temps, il y a eu des moments difficiles. C’est lui qui m’a vraiment aidé à passer au travers. Il célébrait lorsque nous réussissions et me faisait juste assez la leçon quand ça allait moins bien. Mais toute ma famille a été formidable tout au long de ma carrière. Ma mère (Melanie), mon père et ma sœur (Rachel) me supportent depuis le tout début, et maintenant ma merveilleuse épouse, Danielle, me soutient depuis quelques années. Elle s’intéresse aussi à tout ce qui entoure la course.

Quel est votre meilleur conseil pour les pilotes de VTT aspirant à participer à la GNCC?
Je sais que tout le monde répond à cette question en conseillant simplement de s’amuser, mais c’est tout à fait vrai et c’est le meilleur des conseils. Par contre, pour être plus précis, je dirais que d’être constant a été la clef de mon succès. Les saisons de course sont longues et épuisantes, et la personne qui gagne n’est pas nécessairement la plus rapide. J’essaie donc de rester patient, et tout se passe assez bien.

Quel a été le défi de 4x4 le plus difficile à relever jusqu’à maintenant?
Quand j’ai commencé à faire des courses de 4x4, nous avions de la difficulté à trouver les accessoires et les pièces que je détruisais trop vite et dont nous avions besoin pour les remplacer ou pour l’entretien entre les courses. C’était vraiment un obstacle au commencement de notre première année, mais nous avons surmonté cela rapidement. Le simple fait d’essayer d’être à l’aise sur une machine si différente était laborieux au début, mais on dirait que je me suis adapté assez bien, assez pour adorer les piloter. Et même si faire du 4x4 est extrêmement difficile... il n’y a pas grand-chose que le Renegade de Can-Am ne peut surmonter. Décrivez vos sentiments après avoir remporté le titre. C’était extraordinaire. Je ne pourrais être plus content d’avoir eu une année aussi formidable et de pouvoir affronter des concurrents aussi talentueux. Mais plus que tout, cette victoire est en l’honneur de toutes les personnes qui sont là pour moi, et ça me rend particulièrement heureux.

Quelle est la course que vous rêveriez de faire?
Hum, c’est difficile de répondre à cela. J’ai toujours cru que ce serait génial de faire la course de Baja, mais je n’en sais pas assez sur la course pour y aller sans quelqu’un qui l’a déjà faite, alors peut-être un jour. Je pense que ce serait un rêve d’essayer de courir la « Hunt the Wolf » ou n’importe quelle course de ce genre.

C’est comment de s’être classé parmi les meilleurs pilotes de 4x4?
Très cool! Il y a des gens extrêmement talentueux qui ont déjà remporté des championnats dans cette classe, alors c’est merveilleux de faire partie de la liste.

Aimeriez-vous remercier quelqu’un, comme les commanditaires, de la famille ou d’autres personnes?
Je suis pour toujours reconnaissant envers tous ceux et toutes celles qui m’ont aidé. Maman, Papa, Danielle, James Reeves, Jojo, Rachel, Jon, Can-Am, OBOR et DeRisi Racing.

Que mangez-vous avant et après la course, le matin?
Habituellement, je ne suis pas trop difficile pour la nourriture, mais c’est normalement un sandwich aux œufs pour le déjeuner, puis la moitié d’un sandwich au beurre d’arachide et à la confiture avant la course.

Est-ce que vous vous entraînez pour rester en forme ou bien est-ce que piloter et compétitionner suffit?
Je m’entraîne le plus possible, mais pas à temps plein. Je fais de l’exercice ici et là, mais il s’agit en gros d’un entraînement de type cyclisme. Je n’ai pas beaucoup de temps pour conduire entre les courses, et quand je le fais, c’est souvent sur une moto hors route.

Médias sociaux :
https://www.facebook.com/landon.wolfe25

https://www.instagram.com/landonwolfe/? hl=fr

Vidéo de Wolfe (pneus OBOR):

https://www.facebook.com/OborTires/videos/2399248703682623

Historique des courses de Wolfe :
2009 : Schoolboy 13-15, First Year Racer à moto, Youth Super Mini 14-15 à moto 2010 : Champion VTT 16-19, classe C
2011 : Champion VTT 16-21, classe College B
2012 : XC2 Pro-Am sur VTT
2013 : XC2 Pro-Am sur VTT, cinquième
2014 : XC1 Pro sur VTT, douzième (moto, classe Open B)
2015 : XC1 Pro sur VTT, onzième; sur moto hors route dans la classe Open A, Sportsman A 25 +
2016 : XC1 Pro sur VTT, septième
2017 : XC1 Pro sur VTT, sixième
2018 : 4x4 Pro sur VTT, finaliste
2019 : 4x4 Pro sur VTT, champion

Places sur le podium de la GNCC méritées par Wolfe :
2009-1 (First Year Racer à moto)
2010-7 (pas avec Can-Am; catégorie 16-19, classe C sur VTT)
2011-11 (pas avec Can-Am; catégorie 16-21, classe College A, 8; catégorie 16-21, classe College B, 1; classe College Open C [14-21], 2)
2012-10 (pas avec Can-Am, catégorie 16-21, classe College A et XC2 Pro-Am sur VTT)
2013-7 (pas avec Can-Am, XC2 Pro-Am sur VTT)
2014-1 (pas avec Can-Am, XC1 Pro sur VTT; gagnant de la classe moto Open B) 2015-0 (pas avec Can-Am, XC1 Pro sur VTT)
2016-2 (pas avec Can-Am, XC1 Pro sur VTT; moto Sportsman A)
2017-2 (une course à moto, une sur Renegade)
2018-10
2019-13 (12 sur VTT Renegade; une sur le vélo de montagne électrique)

Victoires de Wolfe à la GNCC :
2009-0
2010-4 (catégorie 16-19, classe C sur VTT)
2011-10 (catégorie 16-21, classe College B, 7; catégorie 16-21 ans, classe College A, 1; catégorie 14-21, classe Open C College, 2)
2012-3 (XC2 Pro-Am sur VTT, 1; catégorie 16-21, classe College A, 2)
2013-2 (XC2 Pro-Am sur VTT)
2014-1 (moto)
2015-0
2016-0
2017-1
2018-3
2019-10

Historique des courses GNCC 4x4 de l’équipe Can-Am :
2019 : Champion GNCC 4x4 Pro – Can-Am Renegade (Wolfe)
2016-2018 : Champion GNCC 4x4 Pro - Renegade (Cunningham)
2014-2015 : Champion GNCC 4x4 Pro - Outlander (Buckhannon)
2013
Champion U2 VTT (Swift); Champion classe Open en 4x4 (Buckhannon), 4x4 Lites (Trantham); 4x4 Senior (Whorton); 4x4 Novice (Smith)
2012
Champion U2 VTT (Beasley); champion 4x4 Open (Buckhannon), 4x4 Lites (Trantham), champion 4x4 Super Senior (Whorton), Novice 4x4 (Bowles)
2011
Champion U2 VTT (Beasley); champion 4x4 Open (Buckhannon), 4x4 Lites (Trantham); champion 4x4 Super Senior (Whorton)
2010
Champion 4x4 Open (Buckhannon); 4x4 Lites (Trantham); 4x4 Limited (Swift); Champion U2 VTT (Beasley); Champion véhicule utilitaire Senior (Whorton)
2009
Champion 4x4 classe Open (Buckhannon); 4x4 Lites (Beasley); 4x4 Limited (Swift), champion U2 VTT (Cecco)
2008
Champion 4x4 Lites — (Beasley), champion 4x4 Limited — (Swift); champion 4x4 classe Open de 2008 – Outlander (Buckhannon)
2007
Champion 4x4 Lites — Outlander (Beasley); champion 4x4 Limited— Outlander (Swift); champion classe Open 4x4 – Outlander (Cecco)
2006
Champion sur véhicule utilitaire de série — Outlander (Swift); champion véhicule utilitaire modifié — Outlander (Kilby)
2005
Champion sur véhicule utilitaire de série — Outlander (Penland); champion véhicule utilitaire modifié — Outlander (Kilby)