Retour à la page Dakar

Chaleco López

Lorsqu’on pense au Rallye Dakar, c’est souvent Francisco « Chaleco » López qu’on a en tête. En effet, cette légende du Dakar a participé au rallye neuf fois dans plusieurs catégories, et il se prépare présentement à sa dixième course Dakar (la cinquième dans la catégorie VUTT). Après l’excitation d’avoir remporté le World Rally-Raid Championship, Francisco a maintenant le regard braqué sur le Dakar. Nous nous sommes entretenus avec lui à son domicile, au Chili.

Can-Am: Vous venez de passer 12 mois passionnants; qu’avez-vous fait depuis le Rallye Dakar 2022?

 

Francisco: Ça été toute une année de course en véhicule hors route. J’ai participé au World Championships 2022, qui a commencé à Abu Dhabi, avant de se poursuivre au Maroc et de se terminer en Andalousie, où j’ai remporté le championnat. Mais je n’ai pas fait seulement des courses cette année; quand je suis à la maison, à Santiago, je fais du vélo, de la moto ou de l’entraînement fonctionnel. Je suis toujours en train de faire quelque chose!

 


 

Vous revenez de Dakar en tant que champion en titre dans la catégorie T3 et vous avez gagné dans cette catégorie quatre fois. Qu’est-ce qui nourrit votre passion pour la course au Rallye Dakar?

Francisco: Cette catégorie est plus compétitive que jamais, alors j’essaie toujours de trouver de nouvelles stratégies et de nouvelles façons de penser, surtout après de nombreuses années d’expérience. Oui, j’ai eu la chance de gagner dans les catégories T3 et T4, mais on n’arrête jamais d’apprendre.  C’est bien pour moi d’évoluer dans ce sport, ça me rend plus fort. J’ai appris que les meilleurs pilotes, les plus forts, sont ceux qui font le moins d’erreurs, pas nécessairement ceux qui sont les plus rapides. Ceux qui abordent la course de manière plus stratégique seront habituellement ceux qui arriveront en tête!

 

Qu’avez-vous appris depuis le dernier Rallye Dakar? Qu’allez-vous faire de différent, ou d’identique, pour le rallye 2023?

Francisco: Le Rallye Dakar 2023 sera complètement différent de tous les autres auxquels j’ai participé. Ce sera beaucoup plus technique, avec beaucoup de dunes, ce qui sera une excellente occasion à saisir pour moi, avec la stratégie que j’ai en place.

 

Bon, Dakar, c’est pour bientôt. Dites-nous comment vous vous préparez pour la course.

Francisco: La préparation pour le Rallye Dakar commence très tôt. Travailler en étroite collaboration avec mon copilote et mon équipe de mécaniciens est une part importante de la préparation, et nous ne perdons pas de temps.  La compétition dans cette course est tellement grande, et chaque détail compte. Il faut faire des ajustements et régler avec précision chaque détail et chaque aspect pour être compétitif. Ça nous passionne tellement, et nous avons hâte de mettre en œuvre notre planification.

 

En dehors de la course, j’aime être avec ma famille et mes amis. J’aime aussi conduire mes motos.

                                                                                                Chaleco Lopez

 

Lorsqu’on pense au Rallye Dakar et à la catégorie des VUTT, c’est à vous que la plupart des gens pensent. Quel héritage voulez-vous laisser avec la course, et à Dakar?

Francisco: Je veux inspirer le plus possible la prochaine génération d’athlètes. Je veux bâtir cet héritage dans le cadre de la compétition, mais à l’extérieur aussi.

 

Ques choses que les gens ne savent pas au sujet de l’expérience du Rallye Dakar et qui les étonnerait vraiment d’après vous?

Francisco: Les gens disent que c’est une course très difficile, et elle est réputée être la plus rude au monde. Mais la plupart des gens ne savent pas qu’à la fin du rallye, nous avons fait une course de 4 750 km. C’est beaucoup de temps passé au volant en étant compétitif, il faut vraiment être préparé, non seulement physiquement, mais mentalement aussi.  

Pendant que vous faites une course, écoutez-vous de la musique? Si oui, quelles sont vos chansons préférées?

Francisco: Eh bien, j’ai une playlist personnelle que je fais jouer jour et soir. J’aime le rock; c’est une de mes passions et ça m’aide à rester motivé.

 

Merci beaucoup d’avoir passé du temps avec nous aujourd’hui, Francisco. Bonne chance au Rallye Dakar de cette année!

Découvrir Molly Taylor

Retour à la page Dakar