Retour à la page Dakar

Christina Gutierrez

La toute dernière membre de l’équipe Red Bull Can-Am Factory, Cristina Gutiérrez, n’est pas étrangère au Rallye Dakar. Non seuleme elle est arrivée troisième dans la catégorie T3 lors de l’édition 2022, mais elle est aussi la seconde femme à avoir remporté une étape dans toute l’histoire du Rallye Dakar. Nous avons rencontré Cristina à Lanzarote, en Espagne, où elle travaille fort à se préparer mentalement et physiquement pour le Rallye Dakar.

 

Can-Am: HComment en êtes-v
 

Cristina: C’est vraiment grâce à des amis de mes parents qui participaient à des courses hors route et qui m’ont donné envie d’essayer moi aussi. Ce sont eux qui m’ont aidée tout au long de mon parcours et qui m’ont permis de me rendre au niveau où je suis maintenant.

 


 

Bienvenue dans la famille Can-Am. Pouvez-vous nous parler un peu de votre parcours pour ceux qui n’en savent pas beaucoup sur vous et votre carrière? 

Cristina: Merci! Je m’appelle Cristina Gutiérrez, j’ai 31 ans et je vis en Espagne. J’ai commencé à conduire une petite moto à l’âge de quatre ans, parce que mon père était un amateur de véhicules motorisés. À six ans, j’ai demandé un véhicule à mon père et c’est à partir de là que j’ai commencé à conduire toute seule, puisqu’on pouvait remonter les pédales de ce véhicule assez haut pour que je puisse les atteindre.   C’est de là qu’est né ma passion pour le monde des sports motorisés. Ce n’est qu’à 18 ans que j’ai commencé à participer à des courses hors route, parce qu’en Espagne, il faut un permis de conduire qu’on ne peut pas obtenir avant l’âge de 18 ans. Après ça, j’ai continué à participer aux courses hors route, j’ai remporté plusieurs championnats en Espagne, et j’ai commencé à participer au Championnat du monde. J’ai fait les essais de rallye tout-terrain à l’âge de 25 ans et j’ai ensuite participé à mon premier Rallye Dakar, course à laquelle je participe toujours depuis ce temps. L’édition 2023 sera mon 7e Rallye Dakar consécutif, et mon troisième avec Red Bull.  
 

Les 12 derniers mois ont été excitants pour toi. Félicitations pour ta troisième place au Rallye Dakar 2022! Qu’avez-vous fait depuis?

Cristina: J’ai participé à des compétitions au cours de l’année; au Championnat du monde de cross-country où nous avons terminé troisième dans la catégorie T3, et aussi à l’Extreme E où Sebastian Loeb et moi avons réussi à remporter le championnat pour l’équipe de Lewis Hamilton.


Vous êtes passée à l’histoire en 2021 en tant que seconde femme à remporter une étape au Rallye Dakar. Félicitations! Maintenant qu’il y a de plus en plus de femmes qui participent aux courses hors route, quel conseil donneriez-vous aux femmes qui veulent prendre le volant?

Cristina: Je leur dirais de ne pas avoir peur de faire ce qui les rend heureuses. De ne pas porter attention aux commentaires des gens qui ne font pas partie de leur vie et surtout, de faire ce qu’elles aiment… puisque de nos jours, c’est beaucoup plus courant de voir des femmes dans le monde des sports motorisés et de la course. J’encourage tout le monde à lutter pour ce qui les motive sans trop se soucier de la destination finale et à profiter du quotidien, parce que si tu fais cela, la vie te réserve probablement de belles surprises en cours de route.

 

C’est la première année que vous conduirez un Can-Am Maverick X3 pour la course. Comment se passe l’entraînement jusqu’à maintenant? Qu’est-ce qui vous a surprise le plus de la plateforme Can-Am Maverick X3?

Cristina: Je suis très surprise de la performance qu’offre le Can-Am Maverick X3. Nous avons passé 10 jours à faire des tests à Dubaï et j’ai été étonnée de voir la puissance qu’il a sur le plan technique et à quel point il se déplace bien dans les dunes. De plus, j’ai été en compétition contre Can-Am dans le passé lors de courses, et je connaissais la robustesse et de la fiabilité des véhicules. C’est ce en quoi Can-Am se distingue, selon moi, et c’est quelque chose d’important et de fondamental pour le Rallye Dakar.
 

Je suis très heureuse d’avoir rejoint l’équipe Red Bull Can-Am Factory et d’avoir fait le saut vers Can-Am, avec tout l’historique de succès qu’on lui connaît.  

                                                                                                  Cristina Gutierrez

 

Au Rallye Dakar cette année, vous serez en compétition avec vos coéquipiers AJ Jones, Chaleco Lopéz et Seth Quintero. Comment vous êtes-vous ajustée, sachant que le circuit est de plus en plus concurrentiel et que tout le monde va concourir pour l’équipe Red Bull Can-Am Factory?

Cristina: Je crois que c’est très bien que Can-Am ait réussi à rassembler les meilleurs pilotes de la discipline parce que cela signifie qu’en ce moment, c’est le véhicule à l’intérieur duquel chaque pilote veut se trouver. Je crois que c’est positif d’avoir l’occasion de concourir aux côtés de ces excellents pilotes parce qu’on peut apprendre beaucoup d’eux. De plus, nous sommes des pilotes aux profils très différents et cela se verra durant notre course au Rallye Dakar. Je crois que ce sera très excitant de suivre le rallye cette année. 

 

À quoi ressemble ta routine de préparation à la course?

Cristina: Une alimentation saine, de même qu’un quotidien santé où je prends soin de mon corps et de mon esprit à parts égales. Et puisque c’est si près des Fêtes, je passe du bon temps en famille et entre amis, car c’est le seul moment de l’année où nous pouvons tous nous rassembler. Cela m’aide à arriver à Dakar avec le sentiment d’être bien préparée.
 

Quelle a été votre expérience de course la plus mémorable, et pour quelle raison?

Cristina: Je crois que mon meilleur moment de course, c’est quand j’ai remporté le Championnat du monde de cross-country en 2021. J’ai fini par gagner après un incident à la Coupe du monde où je me suis brisé trois vertèbres, ce qui m’a fait craindre que ma carrière soit terminée. Ça m’est arrivé au meilleur moment sportif de ma carrière et j’avais très peur de ne pas arriver à poursuivre la compétition. Mon réseau m’a aidée à persévérer et à entreprendre une réadaptation de six heures par jour pour être en mesure de participer à la prochaine course. Au bout de trois mois, j’ai repris les courses sans inconfort, et c’était important pour moi, car j’ai été capable de continuer à participer à des compétitions du plus haut niveau au courant de l’année et j’ai fini par remporter la Coupe du monde cette année-là, quelque chose que je n’oublierai jamais.
 

En dehors des courses, que faites-vous habituellement? 

Cristina: J’aime aller à la plage, à la montagne et pratiquer des sports à l’extérieur, profiter de ce que la nature a à offrir. J’aime skier, voyager et escalader des montagnes avec des amis. Aller au cinéma ou au restaurant avec eux, aussi.
 

Pendant la course, écoutez-vous de la musique? Si oui, quelles sont vos chansons préférées? 

Cristina: Malheureusement, nous n’avons droit à aucun type de lecteur MP3 durant la course. Le seul moment où l’on peut écouter de la musique, c’est en dehors du circuit, et j’aime écouter de la musique d’ambiance. Le DJ de l’équipe est Seth Quintero, sans hésitation! Nous lui demandons toujours de faire jouer quelque chose. Il met de la bonne musique. 

 

Merci d’avoir pris le temps de nous parler aujourd’hui, et nous vous souhaitons beaucoup de succès au Rallye Dakar!

Déouvrir Seth Quintero

Retour à la page Dakar