À seulement 20 ans, Seth Quintero a déjà battu des records dans le cadre de certaines des plus grandes courses hors route au monde. En 2022, il a remporté 12 étapes au Rallye Dakar, le nombre le plus élevé de victoires d’étape dans une même édition, et en 2021, il a été le plus jeune gagnant d’étape dans l’histoire de ce célèbre rallye. Seth se concentre maintenant sur le Rallye Dakar 2023 auquel il participera avec l’équipe Red Bull Can-Am Factory. Nous l’avons rencontré à San Marcos, en Californie.

Can-Am: Comment en êtes-vous venu à la course et, plus spécialement, la course hors route? 
 

Seth: C’est ma famille qui m’a mené vers la course tout-terrain, car nous allions dans le désert les fins de semaine. J’ai commencé en conduisant des motos, mais plus tard, quand mon père s’est blessé en moto, mes parents ont décidé d’emprunter le chemin du 4 roues. Mes oncles ont fait équipe pour nous aider à bâtir mon premier véhicule de course, et l’on connaît la suite.  

 


 

Bienvenue dans la famille Can-Am, Seth! Pouvez-vous nous parler un peu de votre parcours, pour ceux qui ne sont pas familiers avec votre historique de course?

Seth: Je participe à des courses de VUTT depuis l’âge de 9 ans. J’ai commencé en 2014 et j’ai remporté le Championnat du monde en 2015. C’est le tournant qui a propulsé ma carrière. En 2017, je suis passé chez les pros et j’ai connu quelques succès dans le monde de la course de courte durée, mais c’est finalement dans le désert que j’ai atteint mon rythme de croisière. En 2020, j’ai commencé à concourir dans quelques événements Rally Raid outre-mer et en 2021, je suis devenu le plus jeune pilote à remporter une étape au Rallye Dakar. J’ai poursuivi sur cette lancée et en 2022, j’ai remporté un record de victoires d’étape à Dakar (12).  
 

Ce sera la première année que vous conduisez un Can-Am Maverick X3 pour la course. Comment se passe l’entraînement jusqu’à maintenant, qu’est-ce qui vous a surpris le plus avec le véhicule Can-Am Maverick X3?

Seth: L’entraînement se déroule très bien. Nous avons accumulé BEAUCOUP de kilométrage dans le Can-Am Maverick X3. L’ergonomie du véhicule en général est ce qui m’a surpris le plus. Peu importe sur quel type de terrain je mets le véhicule à l’épreuve, il s’adapte vraiment vite, ce qui le rend très facile à conduire.


À quoi ressemble votre routine de préparation?

Seth: Ma préparation à la course me semble très différente de celles de beaucoup d’autres pilotes. La course se joue beaucoup sur le plan mental, alors pour moi, la visualisation est un outil important, tout comme l’aptitude à prendre du recul et à profiter des choses de la vie qui me procurent du bonheur en dehors de la course. C’est d’autant plus important lorsque je rentre à la maison après la course.  

Je suis dehors la plupart du temps. Je fais des choses comme de la planche à neige, du motocross, du saut de falaise, de la pêche et de la chasse; toutes sortes de choses dans ce genre-là quand je suis ici en Californie.

                                                                                                  Seth Quintero

 

Quelle a été votre expérience de course la plus mémorable, et pour quelle raison? 

Seth:  L’expérience la plus significative pour moi a assurément été le Championnat du monde de VUTT en 2015, puisque c’est ce qui a vraiment lancé ma carrière et que ça m’a ouvert tellement de portes. Je dirais que c’est la course qui m’a permis de me faire remarquer; celle qui m’a donné l’occasion d’être présenté aux bonnes personnes, comme l’équipe Red Bull, avec qui j’ai signé un contrat peu de temps après cette course.
 

 

Quand vous conduisez, écoutez-vous de la musique? Si oui, quelles sont vos chansons favorites? 

Seth: En fait, étrangement, je ne peux pas écouter de la musique en conduisant, car mes pieds ont tendance à suivre le rythme, et ça peut me créer des problèmes.
 

Merci d’avoir pris le temps de nous parler aujourd’hui. Nous vous souhaitons beaucoup de succès au Rallye Dakar 2023.

 

Découvrir AJ Jones

Retour à la page Dakar